Début de Trip Royal à Thorpe Park


Durant ce mois de juillet 2018, j’ai eu la chance de partir en Trip de l'autre côté de la Manche. Notre destination, vous l'aurez compris : l’Angleterre. Vous imaginez bien que j’avais prévu un programme sans temps mort comme à mon habitude. C'est donc accompagné de trois autres park enthusiasts que je suis parti à la découverte de ce pays.

 

Petit résumé du programme de notre aventure britannique :

  • 1 jour à Thorpe Park,
  • 2 jours à Alton Towers,
  • 1 jour à Blackpool,
  • 1 jour à Flamingoland,
  • 1 jour à Drayton Manor,
  • 1 jour à Chessington World of Adventures.

Nous démarrons donc de chez moi vers 4h45 CEST, pour arriver à Loon-Plage 45 minutes avant le départ comme préconisé pour passer les différents contrôles (réservation, identités, douane) pour accéder à l'embarquement. La traversée en ferry nous est revenue à 122€ aller-retour pour la voiture. Ayants l'option embarquement prioritaire, nous sommes les premiers à embarquer et ainsi à prendre la route directement une fois arrivés. La traversée dure environs deux heures, nous permettant de rouler vers la capitale à 7h10 BST.

 


 

La prise en main de la conduite à l'anglaise se fera sans problème jusqu'à Chertsey, nous arrivons sur le parking à 9h15. Nous faisons instantanément face à un problème majeur du parc, la propreté. En effet de nombreux déchets de la veille sont encore présents, ce défaut se ressent également dans certaines files d'attente.

 

Cette journée pointera autour des 35 degrés tout du long. Thorpe Park ouvre à 10h00 pour 7 heures d'ouverture. Les billets d'entrée ont été achetés à l'avance pour 33£ chacun et 7£ pour le parking.


Saw - The Ride

 

Commençons tout de suite dans le vif du sujet avec l'Eurofighter Saw - The Ride du manufacturier allemand Gerstlauer. Construit en 2009, il a directement arborée sa thématique orientée vers le célèbre film horrifique du même nom.

 

Si la file d'attente peut s'apparenter à un parc à bœuf (files serrées l'une sur l'autre) elle a pour atout d'être tout de même superbement thématisée. On se retrouve pour ainsi dire au milieu de barrières en barbelés  sur le terrain d'une usine désaffectée fréquenté par le Jigsaw, on y retrouve ses machines de tortures et certains cadavres gisant. Le bâtiment représentant cette usine dissimule le quai.

Avant d'embarquer, nous déposons nos sacs au guichet de la bagagerie, un bracelet en silicone numéroté nous est remis en échange. L'embarquement se fait par deux trains (accueillants chacun 8 personnes) pendant que deux autres trains sont au débarquement.

 

La première partie du layout étant dans l'obscurité, la thématisation de ce tronçon apporte un vrai plus, empêchant d'anticiper l'Inline Twist qui précède le lift vertical et sa drop à 100° d'inclinaison. La drop nous fait passer sous un head chopper, des scies circulaires géantes, avant de passer entre autres par un Immelman et un Dive Loop.

 

Si Saw - The Ride est bluffant par sa thématisation, ce coaster à 3 inversions a l’inconvénient d'avoir des gros à-coups par endroits pouvant rendre l'expérience douloureuse pour la gente masculine. On remarque également que le personnel à la bagagerie a quelques difficultés à suivre la cadence.


Colossus

 

Nous poursuivons avec Colossus, le premier coaster au monde a avoir possédé dix inversions. Ce record est désormais détenu par The Smiler à Alton.

 

Ce coaster Intamin ouvert en 2002 propose une thématique sur les cités mayas disparues, ce décor est cohérent mais ne représente pas un élément marquant de l'attraction.

 

Malgré ses deux trains, le débit en gare n'est pas optimal, à peine plus rapide que pour EGF. La gare possède des casiers permettant de poser son sac en sécurité durant le tour.

 

Après être monté à 30m par un lift à chaine, le train passe par un loop, un CobraRoll, deux Corkscrews puis cinq Heartline Rolls (un quadruple et un simple).

 

Certains de mes accompagnateurs m'ont évoqué avoir reçu quelques baffes sur Colossus, j'en ai personnellement pas eu. Je lui reprocherais tout de même l’enchainement des Heartline Rolls qui s'avère être trop répétitif et limite la variété des inversions !  


Stealth

 

Stealth se situe dans la zone Amity du parc, il s’agit d'une thématique représentant une ville portuaire américaine dans le style des années 1950's. La thématisation de stealth s'oriente plus précisément vers le sport automobile. Faisant parti de la culture de ce pays depuis de nombreuses décennies on reste dans le thème de la zone.

 

La file d'attente manque d'ombrage mais l'excellent débit du coaster permet grâce à ses deux train de ne pas carboniser au soleil. Une bagagerie se situe au moment du dispatching avec le même fonctionnement qu'à Saw, mais les employés ici sont beaucoup mieux rodés.

 

La file pour le premier rang étant peu remplie, nous choisissons cette option ! Les trains utilisent des harnais larges, la seule limitation dans nos mouvements se fait au niveau des jambes. Le départ se fait dès que les 5 feux, s'allumant un à un en rouge, deviennent verts. Le launch hydraulique permet dès lors au train d’accélérer en moins de 2 secondes à près de 130km/h. Nous passons en quelques instants le Top Hat de 63 mètres de haut puis par un Camelback offrant un très bon airtime.


Tidal Wave & Storm Surge

Ces deux water-rides sont également situés dans la zone Amity.

 

Tidal Wave est un Shoot the chute de 26m de haut provoquant une zone de splash d'une gigantesque ampleur ! Storm Surge est un spinning raft de 20m de haut, il a été racheté à Cypress Garden et propose un layout plus intéressant que l'Oxygénarium chez le gaulois.

 

Ces deux rides pointant à 60 minutes d'attente toute la journée, cela nous a refroidis de les faire, mais j'ai opté pour la Splash Zone de Tidal Wave pour me rafraîchir instantanément ! Il est également possible de profiter d'Amity Beach, une petite plage équipée de quelques toboggans.


The Walking Dead : The Ride

 

The Walking Dead : The Ride est un coaster familial connu sous le nom de X:\ No Way Out jusqu'en 2017, il a désormais été rethématisé sur le thème de la célèbre franchise.

 

Au moment du dispatch, on se retrouve confronté à un opérateur qui se profile totalement pour l'ambiance de l'attraction et cela fait plaisir à voir.

 

Pour ce qui est du coaster, on est sur du Vekoma, totalement en indoor. Quelques animatroniques de zombies sont présent à proximité du passage du coaster et les freins intermédiaires cachent en fait une surprise marquante. Des Live actors sont présent dans la partie walkthrough pour compléter l'ambiance de l'attraction. En bref, on se retrouve avec une excellente attraction !


Flying Fish

 

Il s'agit d'un kiddie e-powered coaster, qui se résume à un +1 pour les chasseurs de coasters. Il a tout de même l'avantage d'offrir une vue intégrale sur Stealth et The Swarm.


The Swarm

 

The Swarm, le Wing Coaster Bolliger&Mabillard du parc, est situé dans une zone qui lui est intégralement réservée. La thématisation s'oriente vers une scène post-apocalyptique, avec essentiellement de nombreux véhicules accidentés, une église en ruine ou encore un panneau publicitaire endommagé.

 

Une bagagerie est mise à disposition juste avant de choisir d'embarquer sur la moitié droite ou celle de gauche. Pour nous, ça sera côté gauche et au premier rang. Le train représente des créatures venues tout droit d'un autre monde, rien à dire c'est vraiment superbement réalisé.

The Swarm utilise des harnais de type vestes souples pour garantir notre sécurité. Le lift de 39m nous amène directement à une Dive Drop qui à son terme nous fait passer sous la carcasse de l'avion crashé. Nous passons ensuite par un Zero-G Roll, à travers le panneau d'affichage, dans un Loop incliné, mais aussi un Corkscrew et un In-line twist. Ce dernier se fait au milieu de l'église en ruine. Le layout de ce wing utilise pleinement notre interaction avec le décors et tout particulièrement sur les sièges extérieurs. C'est selon moi la pépite du parc, l'attraction à ne manquer sous aucun prétexte ! Il y a toutefois un bémol à la sortie une file de 10 minutes nous attends pour y récupérer notre sac !


Rumba Rapids

 

On se retrouve ici face à un Raft Ride absolument non mis en valeur caché dans la zone de la Jungle, l'attraction nous affiche seulement 15 minutes d'attente à juste titre. On attends d'être un minimum mouillés, il n'en fut rien.

 

Autre défaut la sortie servant également d'entrée  pour les FastTrack et pour les PMR, les croisements s'avèrent nombreux dans ces allées étroites !

 

je vous conseille de ne le faire que si le temps vous y est favorable.


Derren Brown's Ghost Train

 

Ouvrant seulement l'après midi et faisant encore son effet nouveauté, l'attraction nous a valu 90 minutes d'attente interminable.

 

Derren Brown's Ghost Train est une attraction intérieure découpée en 4 phases. Tout d'abord, lors du préshow, l’illusionniste Derren Brown nous présente son expérience.

 

Nous devons à l'issue de celui-ci rejoindre le Ghost Train qui est attaché dans les air par des chaines en acier, à l’intérieur, il y a des sièges disposés comme dans les rames de métro des métropoles où nous devons nous asseoir, puis équiper le casque de Réalité Virtuelle. Malheureusement, je suis tombé sur un casque n'ayant pas de son dans les écouteurs sur cette partie, une vielle dame nous parle jusqu'à ce que le train finisse par se crasher. Nous devons alors évacuer le train aussi vite que possible, dans un décors de station de métro. Un préshow intermédiaire assez confus a alors lieu. Nous regagnons la rame de métro, rééquipons le casque VR (cette fois plus de chance les écouteurs fonctionnent). Dans cette phase finale de l'expérience, nous nous faisons attaquer par des démons aussi bien dans le film que physiquement, provoquant la peur pour plus d'un. Nous quittons le train qui se trouve être à nouveau enchaîné dans les airs, pour rejoindre la boutique de l'attraction.

 

Cet attraction vaut vraiment le détour avec des surprises à plusieurs reprises ainsi que des opérateurs efficaces dans leur rôle. La qualité des images était bonne, cependant, il y a trop de casques HS.


Nemesis Inferno

 

Nemesis Inferno est l'inverted B&M du parc. Il est situé dans la zone Jungle et a ouvert en 2003.

 

Son layout est assez compact mais rends l'ensemble très photogénique. Il contient un total de quatre inversions à savoir un Loop, un Zéro-G Roll et deux Corkscrews entrelacés l'un à l'autre !

 

Nous avons ressentis quelques vibrations impactant peu l'expérience de ce coaster. Mis à part ça, on est sur une valeur sûre à l'image du constructeur !


Les Flats Rides

 

Si le parc propose une belle offre en montagnes russes, celle des flats à sensations n'a pas été oubliée pour autant.

 

On y trouve une tour de chute libre Fabbri de 35 mètres de haut, un Afterburner KMG similaire à ceux que l'on peut trouver dans les fêtes foraines, un Enterprise Huss.

 

Mais ce n'est pas tout, Thorpe possède également Quantum un Flying Carpet de petite taille bien intense, Rush un screamin' swing et Samouraï le Top Scan du parc, tout deux également intense comme il faut.

 

On notera que le Slamer est toujours Standing But Not Operating depuis sa fermeture en mai 2017. Il n'y a plus aucun de flat similaire en fonctionnement dans le monde.

 

Nous n'avons par manque de temps pu tester qu'un seul de ces flats, Quantum, mais les autres valent tout de même le détour.


Thorpe Park est un parc avec une offre complète pour toute la famille mais le parc cible principalement les ados/adultes en quête de sensations. Une journée de 7 heure s'avère trop juste pour profiter pleinement du parc, une deuxième journée ou une visite lors d'une des nombreuses nocturnes de l'été peut donc s’avérer justifiée. En plus des attractions décrites plus haut, le parc propose quelques Mazes avec des Live Actors pendant la haute saison (celle-ci commence autour du 21 juillet en Angleterre).

Les plus

- L'offre des attractions à sensations

- The Swarm

- Un Pass Annuel bon marché (49£)

- Amity Beach

- De nombreuses nocturnes

- Le merchandising

Les moins

- La propreté

- L'organisation des bagageries

- Manque de Dark Rides

- Fast Track (très cher)


Écrire commentaire

Commentaires: 0