Walibi Holland


Voici un autre TR dont j’ai le plaisir de vous faire part. Comme l’indique le titre, je me suis rendu pour la première fois à Walibi Holland avec mes parents le 30/08/2014… Ce dernier samedi du mois d’août connut une météo assez variable mais qui ne nous empêcha cependant pas de profiter à fond de ce parc qui semble bien au-dessus de son cousin belge !

En effet, niveau fréquentation ce fut assez faible malgré des pics à une heure d’attente pour Condor ou Goliath (un train sorti).



 

Entrée comprise dans mon Golden Pass et billets de mes parents achetés avec une belle promo en ligne, on se dirige directement vers les tourniquets… Il n’est pas encore 10h et après 3 bonnes heures de route, ça fait du bien de se dégourdir les jambes, mais ne trainons pas trop pour foncer directement vers le fond du parc dès l’ouverture !

Nous passons donc les tourniquets et arrivons dans la toute petite Main Street du parc décorée « Hollywood » juste avant le Hall central. On remarque très vite que la décoration n’est pas le point fort du parc mais c’est ça le nouveau Walibi, des couleurs criardes un peu partout et en plus, ils ont viré ce regrettable petit kangourou amitieux…


Nous arrivons dans le hall abritant la file de X-Press Platform 13 et là, le système est juste génial ! Avant 10 heures, vous êtes bloqués dans ce hall ou la Main Street mais vous pouvez vous attardez dans les boutiques, snacks,… Ou alors, vous allez directement dans la file de X-Press qui est ouverte avant 10h… Et à 10 heures piles, les portes coulissantes du hall s’ouvrent automatiquement, sans pré-show ridicule ou autre…

 

Direction le fond du parc pour nous avec Robin Hood. On passe par la zone France qui est encore assez réussie quoique faible en théma… On contourne la Grande Roue et on arrive directement devant le wooden coaster Vekoma.


Robin Hood


Le seul wooden que j’ai à mon actif est le Loup-Garou de Walibi Belgium, un des rares woodens Vekoma. Il y en a seulement 3 en activité. J’en ai un souvenir plutôt vibrant mais sympathique avec un parcours assez varié. On va donc pouvoir comparer les deux !

On se lance dans la file d’attente qui est encore vide et on se retrouve dans le premier train de la journée… L’opératrice attend que le train se remplisse un peu avant de dispatcher le train. Le confort est très correct malgré la lap bar différente de celle du Loup-Garou. L’opé vérifie les protections et c’est parti.

Petit demi-tour qui nous amène au lift qui est lui assez lent et pas très haut. First drop qui fait son effet et puis vient le parcours en out&back qui se compose presque exclusivement de camelbacks. Verdict matinal, bon coaster assez sympathique qui ne vibre pas et qui procure de bonnes sensations.


On le refera dans l'après-midi et quel changement !? Une vraie machine de torture, ça vibre dans caque creux, ça tape dans les virages, les roues crient en frottant les rails... Quelle différence !!! C'est dommage parce qu'il n'a pas 15 ans mais il vieillit et ça se sent de plus en plus au fur et à mesure de la journée !


Après ce tour de Robin Hood, je propose qu’on se dirige vers Goliath parce que je vais pas m’en cacher, c’est la raison principale de notre visite évidemment !

On fait une étape en route…


G-Force


Dois-je présenter cette attraction ? Je ne pense pas ! G-Force est un traditionnel Enterprise du manufacturier allemand Huss. On a ici affaire à une relocalisation de Walibi Schtroumpf datant de 1998.

Après, niveau durée de l’attraction c’est classique. Je tiens à préciser que ce fut mon premier Enterprise et j’ai bien aimé !

Allez, place maintenant au beau, au grand, au mythique, j’ai nommé Goliath !


Goliath


Les supports ont été repeints cette année en noir et c’est vraiment très classe. Ca lui donne une impression de grandeur et puissance je trouve ! Bref, c’est mieux que le violet tout délavé…

On contourne le logo du coaster et on rentre dans la file d’attente… On avait vu que la gare était presque vide et ce n’est pas pour nous déplaire. Du coup, on traverse la file d’attente et on arrive directement en station. Un seul train de sorti ce matin mais le 2e se montrera une grosse heure durant l’après-midi. Comme il n’y a personne, allez go front row !

Double protection, une ceinture et une lap bar. J’avais un peu peur du confort de ces trains Intamin mais franchement, c’est passé nickel ! De la station, on voit le lift juste devant nous et là, je ressens juste un énorme moment de bonheur, une excitation de dingue… Un autre joujou Intamin plus d’un an après I-Speed !

Lift assez rapide, puis first drop qui est impressionnante mais pas trop sensationnel à l’avant. Premier camelback qui procure un bon airtime. Ensuite, l’élément clé de ce parcours certainement, le stengel dive ! Vraiment une sensation impressionnante de basculement en étant éjecté… C’est une petite merveille ! On enchaine avec les deux hélixs qui vous scotchent bien au siège et qui sont bien longues. Certains diront que c’est un temps mort par rapport au reste du parcours mais je ne suis pas d’accord, c’est bien de varier et ces deux helixs jouent très bien ce rôle ! On finit avec 3 camelbacks jouissifs à l’avant et un demi-tour pour arriver sur les freins finaux.

On le testera en last row plus tard et les sensations s’inversent, la première partie est beaucoup plus puissante à l’arrière mais les 3 camelbacks m’ont semblé moins bruts ! Il faut donc tester les deux pour se faire son propre avis.

Goliath est donc un énorme coup de cœur pour moi, c’est un génie de puissance, vitesse et courbes alléchantes sans être dans la démesure. Dommage qu’il ne soit pas encore plus proche de chez moi ! 


Après cette très bonne note, on enchaine avec Condor, ça risque d’être beaucoup moins concluant.


Condor


Le SLC du parc, premier du nom qui plus est, avec des couleurs flashs désormais… Il n’en fallait pas plus pour comprendre que ça allait faire mal. Pourtant, quand on voit la gueule des trains, on se dit que ça va vraiment faire mal.

Heureusement, on n’a pas attendu plus de 10 minutes…

Je vous passe les explications sur le parcours. De fait, c’est un SLC classique datant de 1994. Par contre niveau confort, je vais devoir fortement résumé sachant qu’il ne se passe pas 1 m de parcours à part le lift où on ne se prend pas une baffe. De plus, ça vibre mais comme pas permit ! On se demande même si les roues sont rondes tellement ça fait mal.

Qu’attendent-ils pour se débarrasser de cet engin de torture ? Un mort peut-être…


Tant qu’on est dans la zone Exotique, je vais la décrire un peu…

Les couleurs flashs sont de mise comme partout dans le parc mais ici, ça donne assez bien. Le snack situé sur la petite place centrale de la zone à un bâtiment de couleurs pétantes mais franchement, ça passe bien à mon grand étonnement…

Après le monstre, on passe à un flat un peu plus calme, Los Sambreros.


Los Sombreros


Première fois que je rencontre un flat ride de ce style mais je sais qu’il y en a un à Port Aventura… Du coup, ça m’a intrigué les harnais. C’est quand même bizarre pour une attraction où on est en aucun cas projeter vers l’avant.

Pour les sensations, ce n’est pas terrible ! Ça m’a un peu fait penser à El Volador de Bellewaerde. Par contre, l’attraction en elle-même est jolie mais assez vieillissante.


Nous quittons ensuite la zone Exotique pour aller vers la zone Wild Wild West. C’est certainement la zone avec le plus de théma dans tout le parc à part la Main Street, c’est dire la qualité de la théma…


Drako


C’est un Tivoli Zierer ayant subi un lifting cette année. Au moins, le train a le mérite d’être original !

Niveau théma, y’a rien à part une locomotive posée là en plein milieu… Mouais ! Niveau parcours c’est un kiddie, rien d’exceptionnel… +1 et on passe ! Cependant, j’ai quand même envie de dire que pour le coup ça fait beaucoup de brun. Peut-être trop ?


The Tomahawk


C’est un Frisbee Huss construit en 2000… Il est situé juste à côté de Drako. Aucune attente donc j’y vais sans trop d’hésitations… J’en profite pour dire que la plupart des files d’attente ne sont pas du tout thématisées, il n’y a rien à voir et on se fait c**** ! Mais heureusement pour nous que l’affluence était faible…

Je monte dans l’attraction, m’installe tout comme une dizaine de personnes. L’opérateur explique en Néerlandais que si nous ne nous sentons pas bien on lève la main et il arrête le tour ! Evidemment, on démarre et une fois le plus haut point atteint, je suis déçu des sensations procurées ! En plus un petit malin a levé la main…

Du coup j’ai hâte de tester la version supérieure à Bobbejaanland !


Nous quittons la zone et passons par le Play Land, zone où nous ne ferons rien… Ainsi que la zone W.A.B Plaza où nous nous arrêtons à la terrasse d’un snack pour boire un coup et en profiter pour manger nos sandwiches ! 


Après cette petite pause repas, je m’engage seul dans la file de Speed of Sound.


Speed of Sound


Classique Boomerang Vekoma. En fait, plus si classique que ça depuis qu’il a été réhabilité en 2011. Il possède maintenant un nouveau train Vekoma ainsi qu’un tunnel avec effet de lumières au sommet du premier lift…

15 minutes d’attente et j’embarque dans un train plus confortable que les vieux trains Vekoma ! La gare est plutôt jolie avec quelques éléments de théma ! Je vous passe le détail du parcours… L’audio intégrée est un plus mais on y fait pas vraiment attention durant le ride ! Ça reste beaucoup trop classique !


Il ne me reste donc plus qu’un crédit à faire, il s’agit de Xpress !


Xpress Platform 13


Le coaster a subi une réhab cette année et elle est surtout visible dans la file d’attente ! Celle-ci parait classique au début mais après, c’est super bien foutu, entre des effets qui se déclenchent à votre passage, des acteurs qui jouent à fond leur rôle et une ambiance assez incroyable ! Vraiment, cette file est une grande réussite ! C’est une des seules qui est thématisée dans tout le parc mais c’est franchement très bien fait !

Après 20 minutes d’attente, nous arrivons dans la gare, devant des portes… Et ensuite on embarque ! Le parcours est le même que RNRC à Disneyland Paris. Ca passe bien, c’est très sympathique mais quand on a Goliath à côté c’est de suite moins facile de convaincre ! Le launch n’est pas impressionnant et la vitesse dans le parcours est assez faible.


Voilà, j’ai tous les crédits que je pouvais espérer ce jour-là mais nous continuons la découverte du parc.

Nous faisons le chemin en sens inverse, passons par la W.A.B Plaza, le Play Land, et nous arrêtons dans la zone Wild Wild West pour faire le bateau pirate, Hudson Bay, et le flume, Crazy river ! Les deux sont sympathiques mais pas extrême ! Crazy River possède exactement le même parcours que le Flash Back de Walibi Belgium et ne m’a donc pas impressionné !

 

 

La Grande Roue

 

Elle offre une belle vue sur le parc et toutes les attractions.


En sortant de la grande roue, nous nous dirigeons vers Robin Hood pour faire un deuxième tour avec le coaster un peu plus chaud… Ce fut une torture comme je l’ai expliqué.

En chemin cependant, je me suis arrêté pour faire Excalibur, le top spin ! Autant dire que je n’en ai aucun souvenir ! C’est que c’était ni bon ni mauvais… Très certainement classique.

Nous sommes ensuite allés enchainer quelques tours sur Goliath malgré une attente assez importante (45 minutes) avant de prendre le chemin du retour.

J’ai fait la Space Shot en partant, c’est une tour S&S ! Elle n’est pas puissante et l’airtime au sommet est présent mais pas dément. C’est très court mais sympathique, heureusement qu’il n’y avait pas d’attente !

 

Il est temps pour nous de partir, nous sommes allé manger à Bruxelles sur le chemin du retour mais je suppose qu’il y a des restaurants pas loin du parc ! 

 

En conclusion, Walibi Holland est un bon parc parce qu’il y a Goliath, il ne faut pas s’en cacher ! Les attractions sont toutes sympathiques mais vieillissantes ! La thématisation est faible ou dans l’esprit du nouveau Walibi à part pour la file de Xpress. J’espère que la nouveauté 2016 va redynamiser ce parc qui a du potentiel mais ne l’exploite pas !

 

Merci de m'avoir lu !

A bientôt !

#Corentin